Savoir choisir son futur locataire

Vous êtes le propriétaire d’un appartement et vous souhaitez mettre celui-ci en location. Bien sûr, vous aimeriez être sûr de trouver un locataire digne de confiance (et solvable). Pour cela, vous avez le droit questionner le candidat locataire, y compris sur son mode de vie, mais attention à ne pas dépasser les limites…

Pas de discrimination !

Lorsque vous organiserez la visite de votre appartement, vous aurez la possibilité de questionner vos candidats locataires oralement ou via un formulaire écrit.

Le principe à retenir est que les question posées ne doivent pas rentrer trop dans la vie intime des candidats. Ainsi, vous pouvez chercher à savoir si tel ou tel candidat joue d'un instrument de musique, s'il est fumeur ou s'il possède des animaux de compagnie… Mais, en aucun cas, vous ne pouvez poser de questions sensibles sur ses opinions politiques, sa religion ou son orientation sexuelle. Rappelons que la loi interdit toute forme de discrimination.

Dans tous les cas, les données recueillies via un formulaire seront soumises à la Loi sur la Protection des Données (LPD). C'est pourquoi seules les données strictement nécessaires à la conclusion du contrat de bail devraient y figurer.

Et la solvabilité de votre candidat locataire ?

Il est inutile de poser des questions sur ses ressources, car vous en saurez tout de même suffisamment avec les copies de ses trois derniers bulletins de salaire. Notez également que vous n’avez pas le droit de lui demander ses relevés de compte détaillés.

Par contre, il vous est possible de contacter le propriétaire ou la régie du bien qu’il occupe actuellement (ou qu’il a précédemment occupé) pour obtenir des informations supplémentaires.

Une question de « feeling »

Bien sûr, la visite de l'appartement est l'occasion pour le propriétaire d'observer les candidats à la location. Après tout, le choix de votre futur locataire est aussi une question de feeling.

Enfin, n'oubliez pas qu'en tant que bailleur, vous êtes libre de votre choix et que vous n'êtes pas tenu de vous justifier !


Pour en savoir plus : Vos principaux droits et obligations en tant que bailleur